Passion Vin, Vignes & Wilmotte à Chambord

14 hectares de vignes biologiques ont été progressivement plantés depuis juin 2015 au lieu-dit « l’Ormetrou », à plus d’un kilomètre du château. Ils devraient produire quelques 70 000 bouteilles d’une cuvée fêtant les 500 ans de Chambord ! Des vignes qui avaient disparues…

François 1er avait pourtant fait venir depuis la Bourgogne, 80 000 pieds d’un cépage ancien appelé Romorantin, et les métairies possédaient toutes leurs clos à sa mort, en 1547. Les vignes ont refait leur apparition sur 36 hectares au XVIIIème siècle, avant d’être dévastées par le phylloxera, au siècle suivant.

Décision fut donc prise par le Domaine National de Chambord en 2015, dans son optique de conservation du patrimoine et d’éco-responsabilité, de replanter des cépages anciens comme aux plus beaux jours du château. Y figurent donc 4 hectares de pieds de Romorantin issus de plants préservés du phylloxera et 2 hectares d’Arbois, mais aussi du Pinot noir, du Gamay et du Sauvignon. Un projet d’ampleur conduit par Henry Marionnet, responsable de la vinification, avec des vendanges qui, débutées en septembre 2018, permettront de déguster cette cuvée anniversaire, dès mars 2019.

Pour assurer une vinification à la hauteur de cet exceptionnel territoire viticole, la construction d’un chai a été confiée à l’architecte Jean-Michel Wilmotte, et deviendra le premier chai d’architecte du Val-de-Loire. L’accent a donc été mis sur son intégration au site de Chambord, dans des lignes épurées et design, mais aussi sur la végétalisation des extérieurs, et sur le choix de matériaux comme le bois, en privilégiant la sobriété énergétique. Véritable pierre angulaire d’un cru de grande qualité porteur de la marque « Château de Chambord », ce chai verra le jour en 2020.

Vous aimerez surement

À la maison, Meung-sur-Loire

À La Maison

Les Sablés de Nançay

Les Sablés de Nançay

Le Talmelier, Meung-sur-Loire

Le Talmelier

L’asperge… So Solognote !

L’asperge… So Solognote !