Max Vauché et sa Chocolaterie

Le chocolat est depuis toujours une passion pour Max Vauché : « les dimanches où enfant je me promenais en Belgique avec mes parents, se souvient-il, je recevais chaque fois une barre de chocolat ! Et je me suis mis à adorer ce produit. Je rêvais de le travailler et ça ne m’a plus quitté », souligne t-il.

Ayant insisté tant et plus auprès d’un père réticent, le jeune Max passe son CAP de pâtissier en ayant la chance de fabriquer du chocolat durant sa formation. « Je me rappelle que nous faisions déjà des bonbons en chocolat à la main, en se servant d’un cul de poule qui ne pouvait pas contenir plus de 5 kg de chocolat, à l’époque ! » S’amuse t-il.

Après une première installation dans les Ardennes, il se fixe en Loir et Che et se lance dans une création non-stop, lui faisant inventer toutes sortes de sujets pour Noël et Pâques, ainsi que des pièces artistiques pour les nombreux concours qu’il prépare. Devenu Maître Artisan chocolatier en 1999, il lui vient le désir de créer sa propre chocolaterie. « Parce que ce que je voulais boucler la boucle, explique t-il, en allant chercher les graines de cacao sur le terrain, en Amérique du Sud ou en Afrique, pour ramener de nouvelles saveurs dédiées à la fabrication de mon chocolat ! »

En octobre 2008, il reçoit le premier prix National « Stars et Métiers », dans la catégorie « Stratégie Globale d’Innovation ». Une belle récompense saluant aussi sa démarche solidaire auprès des producteurs de cacao de l’île de Sao Tomé et Principe.

Vous aimerez surement

À la maison, Meung-sur-Loire

À La Maison

Les Sablés de Nançay

Les Sablés de Nançay

Le Talmelier, Meung-sur-Loire

Le Talmelier

L’asperge… So Solognote !

L’asperge… So Solognote !